Laisser croître la culture

Face à l’alerte climatique, la culture devient la condition indispensable pour imaginer le périlleux 21e siècle. C’est un droit fondamental qui répond à un besoin de créativité, de sens, d’identité. La culture crée des ponts, des liens entre les gens, apaise autant qu’elle ouvre au monde.

Le voyage commence en bas de chez soi. Nous voulons donner envie aux gens de rêver, lire, jouer, danser, créer, écouter, fermer les yeux, aller au spectacle, à une conférence, en forêt, voir les étoiles… Se sentir vivant. Pour garantir ces droits culturels, nous soutiendrons une offre artistique et culturelle de qualité et de proximité.

POUR UNE CULTURE OUVERTE ET ABORDABLE

  • Pass découverte à 10 euros pour 3 spectacles (par exemple “Opéra, Théâtre du Nord, Orchestre National de Lille” / ou « théâtre, musique, danse » avec les partenaires culturels le souhaitant).
  • Musées : gratuité des collections permanentes du dimanche étendue au samedi.
  • Nocturne au Palais des Beaux-Arts les vendredis jusque 20h00.
  • Bibliothèques : extension des horaires en semaine et ouverture le dimanche de la médiathèque Jean Lévy, en concertation avec les publics et le personnel.
  • Médiation et équipes de terrain pour encourager la fréquentation des lieux culturels et promouvoir la programmation indépendante. Crédit-Loisirs préservé et renforcé.
  • Bourses sociales pour permettre à tous les jeunes l’accès aux pratiques artistiques (musique, théâtre, cirque, danse, vidéo…).

SOUTENONS LES LIEUX INTERMÉDIAIRES INDÉPENDANTS

  • Nous encouragerons les lieux qui proposent une mixité de fonctions – répétition, salle de spectacle, cours et stages, café-brasserie, repair-café, voisinerie, conférences – et de propositions : musique, théâtre, cirque, vidéo, sciences, lecture, artisanat…
  • Nous ferons de la gare Saint-Sauveur une véritable coopérative artistique : sa gestion sera confiée à une diversité d’opérateurs.

DÉVELOPPONS UNE CULTURE ÉCO-RESPONSABLE

  • Nous proposerons une ingénierie et des aides aux lieux et productions pour la maîtrise de leurs consommations d’énergie et de ressources : chauffage, électricité, éclairage, acoustique, transports des artistes et des publics, matériels, dispositifs scéniques, restauration…
  • Nous proposerons un accompagnement à l’économie circulaire pour augmenter les savoir-faire, la récup’ et le réemploi (des décors de spectacle et de tournage par exemple).
  • Les aides aux structures et compagnies culturelles seront éco-conditionnées par la prise en compte du coût écologique des oeuvres et des saisons.

MOINS DE PUB, PLUS D’ART

Nous supprimerons la publicité de l’espace public dès avril 2022, en ne renouvelant pas le contrat local. Les opérations commerciales par les marques ne seront plus autorisées sur l’espace public. En contrepartie, l’art prendra ses quartiers dehors : street art, photographie, théâtre de rue, kiosques à musique, bals…

Nous refusons une logique marketing qui étouffe ou canalise les initiatives indépendantes. Aussi, nous rééquilibrerons la part des grandes structures et événements qui accaparent les ressources, pour permettre aux lieux indépendants de se déployer plus facilement.

Retrouver un cinéma indépendant

Le projet Pathé à Lille-Sud ne détruit pas seulement un espace de nature. Il a aussi induit le rachat du Majestic/Métropole par UGC en juillet 2019. Lille est devenue du jour au lendemain la seule ville en France de plus de 200 000 habitants sans cinéma indépendant !

Dès 2020, nous mettrons à disposition des associations locales l’auditorium du Palais des Beaux-Arts, la gare Saint- Sauveur et la salle du Kursaal à Hellemmes pour une programmation indépendante régulière, libre et de qualité.

Un dispositif global d’éducation à l’image (dont l’initiation au grand écran « École au cinéma ») s’adressera tant au jeune public qu’aux adultes, pour un rapport serein et enjoué aux écrans.

On met au débat

Une conférence permanente des arts et de la culture sera mise en place dès 2020 : véritable espace de discussion avec le public et celles et ceux qui produisent ou diffusent la culture. La régie publique du Tri Postal, des Maisons Folie et du Grand Sud sera questionnée.

Soutenez la campagne !

J'agis pour Lille Verte

La première ressource d’une campagne, ce sont des bénévoles qui s’investissent. Agissez pour rendre Lille verte

Agissons ensemble

Faire un don

Pour soutenir l’écologie, réalisez un don, on a besoin de vous !

Je fais un don
Aller au contenu principal