Métamorphoser les espaces publics

À force de vivre dans une ville saturée de voitures, nous tendons à l’oublier : notre cadre de vie conditionne nos vies. Lille étouffe. Lille a besoin d’air et de sérénité.

Il est temps de nous réapproprier pleinement notre ville, de rendre la rue à nos enfants. Il est temps de faire retrouver aux espaces publics leur vocation première : des lieux de vie.

Libérons l’espace de l’emprise de la voiture

Nous étendrons le plan de circulation à toute la ville, de manière concertée, et réduirons la place de la voiture. Avec…

  • Des zones à trafic limité dans chaque quartier (zones principalement piétonnes où seule la circulation des transports publics, des services d’urgences et des riverains est autorisée).
  • Une optimisation du stationnement avec plus de places pour l’autopartage, des parkings relais en silo, des parkings souterrains publics et privés mutualisés et une extension du stationnement payant, incluant une tarification sociale pour les résidents.
  • La priorité aux bus avec des voies réservées sur tous les boulevards à deux voies et une priorité aux feux tricolores.

UN TRAMWAY EN CENTRE-VILLE !

Un réseau de 3 tramways desservira les quartiers non desservis par le métro et contribuera à baisser
la pollution de l’air
Les trams desserviront
les gares, République, le parc
JB. Lebas, la Porte des Postes
et le Faubourg de Béthune.

Des cyclistes en sécurité

Nous aménagerons un réseau express de vélo sécurisé, constitué de pistes bidirectionnelles. Le réseau existant sera plus visible et plus praticable avec un meilleur revêtement, une signalisation et peinture au sol. Nous compléterons ces actions par :

  • Des passerelles vélo entre Fives et Saint-Sauveur, entre Lille-Sud et Moulins.
  • Des parkings vélo aux gares d’une capacité totale de 5000 places.
  • Du stationnement vélo multiplié par 3 (arceaux et box à vélos) dans tous les quartiers. Le stationnement pour deux roues motorisés sera aussi augmenté.
  • Une maison du vélo dans le secteur des gares, véritable lieu de services aux cyclistes et de promotion du vélo.
  • Des voies cyclables entretenues et préservées pendant les travaux de voirie.
  • Une diminution du nombre des feux aux carrefours.

Faisons battre les cœurs de chaque quartier !

Dans toute la ville, des cœurs de quartier seront rendus aux piétons, aux commerces, aux loisirs et aux échanges. Nous y parviendrons grâce à :

  • Un large secteur piéton autour de la Grand’Place, couvrant plus de 50 hectares de la rue du Molinel à la rue d’Angleterre.
  • Des zones végétalisées, sans voiture, pour faire respirer les places (Déliot, Leclerc, Caulier, Febvrier, Schumann, Rihour, Strasbourg, Saint-André, Lebon…).
  • Des jeux géants (échecs…) dans les parcs et squares, des installations ludiques et des équipements pour skate, rollers, basket, agrès, tennis de table…

Retrouvons le plaisir de la marche

L’attention que nous porterons à la végétalisation des rues et à l’art dans l’espace public redonnera goût à la flânerie, à la marche, à la découverte du patrimoine lillois. Nous proposerons des itinéraires piétons traversant la ville, en traitant les coupures urbaines. Une signalisation piétonne, des toilettes et bancs publics conforteront les parcours.

Nous communiquerons sur les bienfaits de la marche pour la santé. Le principes du «metrominuto», inspiré des plans de métro, sera repris pour permettre aux piétons de visualiser facilement les distances et les temps de trajet à pied entre les principaux points de la ville.

Le projet Forum-Agora

À deux pas de la Gare Lille-Flandres, ce projet prévoit de détruire et reconstruire l’Hôtel du Département et d’ériger deux tours de 18 étages culminant à près de 50 mètres de haut.

La concertation avec les riverains a été quasi inexistante : la population riveraine demande des commerces de proximité et des espaces verts mais le projet prévoit des surfaces de bureaux, alors qu’il y en a tant d’inoccupés à Lille.

L’unique alignement d’arbres sera abattu, la biodiversité micro-locale n’est pas prise en compte et le parking en sous-sol produit un risque supplémentaire sur la nappe d’eau souterraine. Une majorité écologiste ne laissera pas passer un projet aussi rétrograde.

Soutenez la campagne !

J'agis pour Lille Verte

La première ressource d’une campagne, ce sont des bénévoles qui s’investissent. Agissez pour rendre Lille verte

Agissons ensemble

Faire un don

Pour soutenir l’écologie, réalisez un don, on a besoin de vous !

Je fais un don
Aller au contenu principal